Les costumes

Les costumes du groupe Salmorenc sont des répliques de ceux portés traditionnellement en Dauphiné entre 1850 et 1900.

Il existe deux catégories de costumes :

  • Les costumes de travail, portés lors de la vie quotidienne, travaux des champs etc…

  • Les costumes de fête, pour les mariages, célébrations, messes, dimanches etc…

  • Costume de travail

Pour le travail, le paysan, sur la chemise de grosse toile, portait la culotte à pont, de velours ou de drap, retenue par une ceinture de couleur. De long bas de laine ou des guêtres de peau, montant jusqu’au milieu de la cuisse, étaient maintenue, un peu au-dessous du genou, par des jarretières de laine rouge. La blouse, (« blaude ») de toile bleue ou noire, parfois brodée de blanc sur les coutures, recouvrait le tout. La blouse du maquignon s’échancrait largement devant, permettant de passer la main pour atteindre la besace. La blouse était portée avec un mouchoir rouge autour du cou. Le paysan portait de gros souliers ferrés ou des galoches et un chapeau à large bords, quelques fois mis sur un bonnet de laine rouge.

 

Le costume de la paysanne se composait du panti ou « pisse-vite », de jupons d’étoffe grossière assez courts, avec un caraco sans manche sur une chemise, un petit châle de laine ou de coton imprimé. Un grand tablier de toile, très enveloppant, des bas grossiers et de fortes chaussures complétaient ce costume. Les coiffes étaient simples, faites de toile grossière.

  • Costume de fête 

Les jours de fête, le paysan de l’Isère revêtait la redingote de drap ou de velours sur un gilet de couleur, des culottes de drap ou de velours et des bas fins. Il chaussait des souliers plats ornés de grosses boucles de cuivre ou d’argent, et portait un chapeau à grand bords. Certains portaient le pantalon à pont et se coiffaient d’un haut de forme poilu.

 

Les femmes portaient un jupon large, à plis nombreux formant un bourrelet autour des hanches, sur un corsage de même couleur, à basques courtes et manches longues. Dans certaines régions, jupes et corsage étaient cousues ensemble sur une ceinture. Sur la robe elles mettaient un tablier, le devantier (en patois « FOUDA ») de soie noire ou puce et un châle de soie brochée ou de lainage fin. Il existait une grande variété de châles : lainage brodé de soie aux couleurs crues, soie brochée à franges, coton imprimé de dessins monochromes ou polychromes, mousseline ou linon blanc garni d’une dentelle.

  • Costume d’enfant

Les costumes sont pour les garçons la blouse (« blaude »), mais contrairement à leurs ainés, ils portent un pantalon et non la « culotte à pont » et devront attendre l’âge adulte pour se coiffer du chapeau et mettent pour l’instant le bonnet de laine.

 

Pour les filles, le costume est identique dans le nombre de pièces à celui des adultes, mais les couleurs sont plus pastel et la grande différence est qu’elles ne portent pas de coiffe, mais un bonnet de couleur bordé d’un léger tuyauté de dentelles et parsemé de nœuds aux différentes couleurs.

Le groupe Salmorenc a fait le choix, en spectacle de porter des costumes différents les uns des autres car ils représentent différents villages ou villes du Dauphiné, comme par exemple Voiron, La Mure, Ceillac, Saint Geoire en Valdaine etc.

 

Ces costumes sont réalisés par nos « couturières », qui après la recherche de costumes authentiques ou d’informations à leur sujet, s’attèlent à des tâches variées, du simple ourlet, à la confection de costumes complets, frangeage des châles, confection de coiffes pour les femmes etc.

Nous suivre
  • Facebook Social Icon

Sur Facebook

DSC03437.JPG
Adresse

Maison des associations

2, place Stalingrad

38500 Voiron, France
culturesmondevoiron@orange.fr
Tel : 07 85 53 73 82

        04 76 06 42 71

Nous trouver